Articles > A lire > Enseignement & formation

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Famine dans la Corne de l’Afrique : La dignité des hommes n’a pas de prix - 26/07/2011  
  Popularité 100 % : Le gouvernement cible la goutte d’eau de l’immigration pour faire oublier l’océan du chômage de masse - 27/07/2011  
  Popularité 100 % : Le Parti socialiste soutient le mouvement de grève national du SAMU social - 02/08/2011  
  Popularité 100 % : Syrie : La répression fait toujours plus de victimes - 31/07/2011  
  Popularité 100 % : Le Président et la Géorgie - 07/10/2011  
  Popularité 100 % : Projets de loi sur la transparence de la vie publique - 17/09/2013  
     

Les mauvais calculs de Fadela Amara - 11/02/2010

Communiqué de Marianne Louis, Secrétaire nationale à la Politique de la Ville

Les mauvais calculs de Fadela Amara

La secrétaire d’Etat à la Politique de la Ville a annoncé hier la création de 20 000 places dans 11 internats d’excellence dès la rentrée 2010. Le Parti socialiste s’étonne du calcul fait par Fadela Amara : 20 000 élèves dans 11 internats à la rentrée 2010, cela équivaut à plus de 1800 élèves par internat ! Un tel effectif justifierait effectivement le recours à d’anciennes casernes militaires !

Pour le Parti socialiste, ce n’est pourtant pas en "gonflant" le résultat de son action que Fadela Amara échappera aux critiques de ceux, qui, dans l’entourage de Nicolas Sarkozy, font un bilan négatif de son action, à l’image de Yazid Sabeg, commissaire à la diversité et à l’égalité des chances, qui déplorait récemment l’échec "patent" du plan espoir banlieue.

Sur le fond, plusieurs fois repoussée, la mesure annoncée ne comblera pas le manque criant de moyens de l’éducation nationale dans les quartiers prioritaires. En effet, selon Luc Chatel, chacun des 11 internats accueillera 300 à 500 élèves par an alors qu’il y a 403 674 enfants et adolescents scolarisés dans des établissements situés dans des zones urbaines sensibles. (année scolaire 2007/2008)

Définitivement, Nicolas Sarkozy et Fadela Amara ont renoncé à mener une politique d’ensemble en faveur de la réussite éducative des jeunes dans les zones urbaines sensibles en lien avec les acteurs locaux, partenaires des contrats éducatifs : mairies, départements, régions, enseignants, associations.

Entre les piètres résultats des contrats d’autonomie, l’échec complet du « busing », et l’inexistence des maisons de santé, Fadela Amara a décidément un problème avec les résultats chiffrés du bilan de son Plan espoir Banlieue.



  Derniers articles  
  6/12/2018 : Crise à la suite du mouvement des gilets jaunes  
  1er/12/2018 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - séance publique - jeudi 06 décembre 2018  
  27/11/2018 : Feuille de route de l’énergie ? Un président hors-sujet, qui cherche à fuir son propre bilan - 27/11/2018  
  23/11/2018 : Marchons le 24 contre les violences faites aux femmes ! - 23/11/2018  
  21/11/2018 : Le Parti socialiste soutient le personnel enseignant en grève - 12/11/2018  
  18/11/2018 : Le Parti socialiste dénonce le report de la PMA - 15/11/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET