Articles > A lire > Environnement et écologie

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Est Républicain - 05/02/2008  
  Popularité 62 % : Suppressions d’emplois dans le Pays d’ETAIN - JP - 30/03/2006  
  Popularité 61 % : Communiqués - 02 avril 2012  
  Popularité 61 % : Conférence de presse de François Hollande - 25/04/2012  
  Popularité 61 % : Conseil municipal de Bar-le-Duc : ordre du jour - 18 avril 2013  
  Popularité 61 % : Les trois jours du logement - 19/09/2013  
     

Hésitations sur l’inscription du thon rouge à la CITES - 18/01/2010

Communiqué de Laurence Rossignol, Secrétaire nationale à l’environnement et au développement durable et de Germinal Peiro, Secrétaire national à la ruralité et à la mer

Hésitations sur l’inscription du thon rouge à la CITES

 :
le gouvernement face à ses contradictions en matière environnementale

La polémique sur l’inscription du thon rouge de Méditerranée à l’Annexe I de la Convention de l’ONU sur le commerce des espèces en danger (CITES), afin d’en prohiber le commerce international, est symptomatique des hésitations de la politique environnementale du gouvernement.

La décision a été repoussée par trois fois. Le recul du gouvernement conduit à questionner la sincérité des déclarations faites en juillet 2009, où, à l’issue du Grenelle de la Mer, le Président de la République s’était prononcé pour une inscription à la CITES, afin d’en interdire le commerce.

À l’approche des élections régionales, et après les deux échecs environnementaux retentissants de Copenhague et de la taxe carbone, le gouvernement peine à regarder en face ses contradictions. Que MM Borloo et Le Maire aient des discours complètement antithétiques sur la question ne peut signifier que deux choses : soit le gouvernement ment aux Français, soit il est incompétent.

2010 n’est pas l’année internationale de la biodiversité par hasard : l’origine anthropique de la disparition et des menaces d’extinctions de très nombreuses espèces, à un rythme accéléré, et que les scientifiques qualifient de « sixième grande extinction », devrait donner le signal de décisions politiques fortes et volontaristes face à une crise écologique planétaire.

Le Parti Socialiste demande qu’une stratégie responsable en matière de biodiversité soit tenue, sans céder à la pression de l’industrie du thon, et que des moyens adéquats soient apportés afin de ne pas laisser les pêcheurs subir le contrecoup de politiques incohérentes.

Tout délai supplémentaire est inacceptable. Tenter de sauver les apparences alors qu’une espèce emblématique peut être sauvée relève de stratégies électoralistes déplacées : il n’est que temps que les responsabilités soient assumées, et que la France fasse preuve du leadership dont elle se targue auprès de ses collègues européens.



  Derniers articles  
  11/02/2018 : La Meuse abandonne sa ruralité - 01/2018  
  2/02/2018 : Logement : là encore, le gouvernement doit sortir du double langage - 30/01/2018  
  2/02/2018 : Le gouvernement doit sortir du double langage sur le #glyphosate - 28/01/2018  
  2/02/2018 : Fonction publique : le contre-sens et le mépris du gouvernement - 02/02/2018  
  31/01/2018 : Conseil municipal - 08 février 2018  
  1er/01/2018 : le Parti socialiste vous présente ses meilleurs voeux  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET