Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Conseil départemental de la Meuse > Questions écrites, orales, voeux & interventions > Année 2009 > Séance du 15 octobre 2009

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Un nouveau pas contre la fraude fiscale - 07/05/2015  
  Popularité 97 % : Bye Bye Barroso - 30/10/2014  
  Popularité 70 % : Tribune de l’Opposition « Attendez 15 ou 20 ans » ... et puis quoi encore ? - 03/2019  
  Popularité 70 % : Etats généraux de l’Economie sociale et solidaire (ESS) - 17/06/2011  
  Popularité 70 % : Mai 2009 : le bilan s’alourdit encore pour l’emploi - 26/06/2009  
  Popularité 70 % : Le Parti socialiste propose une contribution climat énergie universelle - 02/07/2009  
     

Producteurs de lait : les leçons de la crise agricole - RJ - 15/10/2009

Roland JEHANNIN, au nom du Groupe des Elus de Gauche - Séance Plénière du 15 octobre 2009

VŒU D’URGENCE

Producteurs de lait : les leçons de la crise agricole

Le modèle agricole productiviste développé depuis des décennies par les puissants groupes agroalimentaires avec l’aval des représentants de la profession, qu’il s’agisse du monde de la coopération ou des syndicats majoritaires co-gestionnaires de la politique agricole, nous montre une fois de plus l’aberration et la dangerosité de telles politiques. Engagé dans la course aux rendements avec une utilisation toujours plus importante d’intrants et d’eau conduit au dérèglement des marchés, à l’instauration des prix bas et la mise à mal de notre environnement et nos nappes d’eau.

Les conséquences de ce laisser-faire sont nombreuses :
- une augmentation vertigineuse de la surface des exploitations agricoles pour essayer de compenser la baisse des prix,
- une chute importante du nombre d’exploitations. En Meuse, par exemple, il n’y a presque plus de « vraies installations » d’agriculteurs,
- une population agricole en chute libre avec toutes les conséquences sur l’avenir et le développement du monde rural,
- des revenus agricoles qui se détériorent et qui fragilisent les éléments les plus faibles,
- des conséquences dramatiques pour les pays en voie de développement. Ils sont concurrencés par nos excédents bradés allant jusqu’à faire disparaître les productions vivrières avec comme conséquence l’augmentation de la faim dans de nombreuses régions du monde…

Je doute fort que nos grandes institutions européennes et mondiales avec comme Bible « des marchés libres et non faussés » aient des réponses pertinentes à cette situation. Les mesures européennes qui vont être proposées le 5 octobre 2009 avec quelques subsides que l’on a maintes fois expérimentés, même si elles calment les esprits, ne résoudront rien.

C’est à un changement radical qu’il faut travailler et agir afin de sortir de la logique ultra-productiviste actuelle où les agricultures développées auraient pour mission de nourrir la planète.

Au contraire tous nos efforts doivent être portés sur le développement et l’aide à l’auto suffisance alimentaire de chaque pays et la maîtrise de nos productions.

Et nous en Meuse, sur quels leviers pouvons-nous agir ? Je suis avec intérêt la réflexion qui est conduite par le Conseil Général sur la nouvelle ruralité. Si une nouvelle ruralité est à l’ordre du jour cela veut dire que l’existant ne répond pas tout à fait à nos attentes.

Dans ce cadre de travail, je souhaiterais donc que l’on engage, entre autres actions, une réflexion sur la politique agricole du Conseil Général et de l’utilisation de ses maigres ressources vers des projets qui apporteraient de vraies réponses à la situation actuelle.

J’entends par là, utiliser tous nos moyens sans exception à l’aide à la mise en place de systèmes de productions à dimension humaine, créateurs d’emplois qui soient une alternative au système dominant, source de nos problèmes. Encourager une agriculture diversifiée et de qualité, garante de la protection de l’environnement pour une nouvelle attraction de nos territoires, agir sur la politique foncière afin qu’une autre agriculture soit possible.

Si nous avions cette volonté, même à notre petit niveau nous pourrions dire « nous avons retenu les leçons de la crise »



  Derniers articles  
  13/03/2019 : Le Parti socialiste lance ses propositions pour une Europe féministe - 08/03/2019  
  13/03/2019 : Le Parti socialiste fait du « bien manger » un enjeu majeur de notre société - 05/03/2019  
  13/03/2019 : La lettre d’Emmanuel Macron : des mots pour le dire, des actes pour se dédire - 05/03/2019  
  9/03/2019 : Tribune de l’Opposition « Attendez 15 ou 20 ans » ... et puis quoi encore ? - 03/2019  
  5/03/2019 : Le Parti socialiste saisit le CSA sur les atteintes au pluralisme - 25/02/2019  
  5/03/2019 : Algérie : le Parti socialiste solidaire des aspirations au changement - 04/03/2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET