Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Conseil départemental de la Meuse > Questions écrites, orales, voeux & interventions > Année 2009 > Séance du 15 octobre 2009

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Est Républicain - 05/02/2008  
  Popularité 75 % : L’organisation du grand débat - 05/02/2019  
  Popularité 74 % : Conseil de la Communauté d’Agglomération - 16 juin 2016  
  Popularité 73 % : Cantons renouvelables en mars 2011 (et les candidats)  
  Popularité 48 % : Les étudiants veulent être écoutés  
  Popularité 46 % : Permettre aux entreprises ultramarines d’éclore - 16/12/2014  
     

Producteurs de lait : la situation actuelle - JP - 15/10/2009

Jean PICART, au nom du Groupe des Elus de Gauche - Session plénière du 15 octobre 2009

Vœu d’urgence

Producteurs de lait : la situation actuelle

Les producteurs laitiers ont manifesté nombreux, prenant de court les principales organisations professionnelles agricoles, contre l’effondrement du prix du lait et dressé un acte d’accusation contre la dérégulation tant à l’échelle européenne avec la suppression progressive des quotas, qu’en France avec la loi dite de modernisation de l’économie qui limite la concurrence entre les grandes enseignes.

On ne peut admettre que le prix du lait soit payé au dessous du prix de revient.

Il nous faut absolument garantir un revenu stable et décent aux producteurs de lait en France et dans les états membres.

L’ultra libérale Mariann Fischer Boel, Commissaire Européenne, a annoncé la disparition des quotas en 2015. Elle refuse toute régulation de l’offre laitière.

Le honteux accord du 4 juin n’a rien réglé, on le voit bien aujourd’hui !

C’est pourquoi, le Groupe des Elus de Gauche émet un vœu d’urgence au nom de l’intérêt général d’une grande filière de production nationale et européenne, de l’emploi et du développement des territoires ruraux. Nous préconisons :
- L’allégement des cotisations sociales
- Le gel des remboursements sans intérêts supplémentaires
- L’organisation d’une table ronde spéciale réunissant syndicats, industries laitières, banques, mutuelles et assurances.

Nous nous prononçons contre les mesures envisagées par la Commission de BRUXELLES visant à « abattre des vaches laitières et fermer des exploitations ».

Nous proposons en outre, de mettre en place un fonds spécial européen à l’appui des mesures nationales.

Il est indispensable de revenir à un prix minimum intra européen, de bloquer les importations extra communautaires abusives, jusqu’à un meilleur équilibre du marché du lait et de maintenir les quotas laitiers. Il en va de l’avenir de nos exploitants.

Jean PICART



  Derniers articles  
  18/02/2019 : Lancement du chantier « Santé et Territoires » - 16/02/2019  
  18/02/2019 : Le Parti socialiste s’ouvre : huit artistes d’Ivry-Port - 16/02/2019  
  18/02/2019 : « Ça suffit ! » : l’appel à l’union contre l’antisémitisme - 14/02/2019  
  18/02/2019 : Le Parti socialiste appelle à un sursaut de la France dans la protection des Kurdes de Syrie - 14/02/2019  
  18/02/2019 : Le Parti socialiste demande au ministre Blanquer de renoncer à supprimer le CNESCO - 14/02/2019  
  18/02/2019 : Grand débat : La Ruche socialiste s’empare de la question de la pauvreté - 09/02/2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET