Articles > A lire > Enseignement & formation

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : 5 minutes pour convaincre #10 - 28 mai 2017  
  Popularité 100 % : Elections départementales : résultats par canton (2ème tour)  
  Popularité 100 % : Le nombre de candidats aux concours de professeurs 2012, le déni de Luc Chatel - 22/07/2011  
  Popularité 100 % : Un budget responsable maintenant plutôt qu’un jeu politicien - 09/08/2011  
  Popularité 100 % : François Hollande : 01 mars 2012  
  Popularité 100 % : Conseil général - séance plénière du 30 octobre 2014  
     

Le Parti socialiste soutient la mobilisation des personnels de l‘éducation et demande qu’un coup d’arrêt soit porté à la casse de l’école publique. - 24/11/2009

Communiqué du Bureau national

Le Parti socialiste soutient la mobilisation des personnels de l‘éducation et demande qu’un coup d’arrêt soit porté à la casse de l’école publique.

En supprimant des milliers d’emplois, c’est la qualité du service public qui est sacrifiée. Le projet de budget 2010 prévoit 16.000 suppressions d’emplois, qui s’ajouteront aux 13.500 suppressions de 2009 et aux 11.200 suppressions de 2008. Depuis 2003, 45.000 postes ont été supprimés dans les établissements scolaires ! Les conséquences de ces coupes budgétaires sont désastreuses : classes surchargées, enseignements et options supprimés, remplacements non assurés, recours aux emplois précaires…

A ces restrictions budgétaires s’ajoutent des mesures régressives et dangereuses pour l’école publique : la suppression de la carte scolaire qui se traduit selon un rapport récent de la cour des comptes par une ségrégation sociale et scolaire, la semaine des 4 jours à l’école qui dégrade considérablement les conditions d’apprentissage des élèves, la réforme de la formation des enseignants qui conduira à un déficit considérable de préparation des enseignants à leur futur métier, la scolarisation des moins des enfants de moins de trois ans qui est rendue de plus en plus difficile, la réforme du Bac professionnel qui conduit à un étranglement de l’enseignement professionnel.

Quant à la réforme du lycée, si certaines mesures techniques sont consensuelles, l’ensemble traduit le choix de l’immobilisme et du cosmétique. En écartant les filières technologiques et professionnelles de la réforme, en repoussant la refonte du collège, maillon faible du système scolaire, en limitant la restructuration des filières générales à quelques ajustements, en oubliant la préparation à l‘enseignement supérieur et la formation des enseignants, le Ministre de l’Education passe à côté des sujets essentiels.

L’éducation subit de plein fouet les politiques gouvernementales et traverse une crise majeure. Malgré tous les efforts de la communauté éducative, la mobilisation des collectivités territoriales, la démocratisation scolaire est en panne : les résultats stagnent depuis quelques années, les inégalités s’accentuent fortement, les sorties sans qualification demeurent préoccupantes. Avec les personnels de l’éducation, le parti socialiste appelle à une autre politique éducative, rénovée et démocratique



  Derniers articles  
  23/05/2018 : Parcoursup : une loterie qui renforce les inégalités sociales - 22/05/2018  
  23/05/2018 : Nicolas Hulot, l’arbre qui cache une forêt de renoncements - 18/05/2018  
  23/05/2018 : Réforme de l’Etat : le Gouvernement doit changer de méthode - 18/05/2018  
  23/05/2018 : Réaction du Parti socialiste à la crise environnementale et sanitaire des « sargasses » - 16 mai 2018  
  16/05/2018 : Jeudi 17 mai sur France 2 : Olivier Faure vous donne rendez-vous  
  16/05/2018 : Réaction du Parti socialiste à la crise environnementale et sanitaire des « sargasses » - 16 mai 2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET