Articles > A lire > Droits de l’Homme (et de l’enfant)

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Suppressions d’emplois dans le Pays d’ETAIN - JP - 30/03/2006  
  Popularité 98 % : le 22 juin 2006 : il n’y a pas dans cet hémicycle des courageux et des lâches  
  Popularité 98 % : le 23 juin 2006 : Le service public doit apporter les formations professionnelles  
  Popularité 97 % : Les statuts  
  Popularité 96 % : Organisation de la Fédération du Parti socialiste  
  Popularité 86 % : Meuse : carte des cantons  
     

Ne touchez pas à Marie NDiaye, ne touchez pas à la liberté d’expression - 12/11/2009

Communiqué de Martine Aubry, Première secrétaire du Parti socialiste

Ne touchez pas à Marie NDiaye, ne touchez pas à la liberté d’expression

La mise en cause de Marie NDiaye par Eric Raoult est inacceptable et inquiétante. Le Parti socialiste condamne fermement cette volonté de censurer la parole libre d’une écrivaine. Je le dis clairement : ne touchez pas à Marie NDiaye, ne touchez pas à la liberté d’expression.

Marie NDiaye a quitté la France parce qu’elle était révulsée par la politique de N. Sarkozy. Pourquoi n’aurait-elle pas le droit de dire ? Pourquoi devrait-elle cacher la vérité ?

Non, les écrivains n’ont pas de devoir de réserve. Ils ont, au contraire, et ils ont toujours eu, un rôle éminent d’alerte et d’interpellation du pouvoir. Marie NDiaye s’inscrit dans la lignée des grands écrivains qui ont associé l’écriture à l’engagement, la littérature et la dénonciation des injustices, de Voltaire à Hugo, de Zola à Camus.

En voulant imposer le silence à ceux dont le métier est l’écriture, Eric Raoult s’inscrit dans la filiation des censeurs politiques, de ceux qui ont si peur d’assumer leurs actes qu’ils préfèrent chercher à faire taire leurs opposants.

J’adresse au nom du Parti socialiste un message de sympathie et de soutien à Marie NDiaye et je demande à Eric Raoult de retirer ses propos et de présenter ses excuses à Marie NDiaye.



  Derniers articles  
  24/02/2018 : SYRIE : Urgence internationale : les lignes rouges sont franchies depuis trop longtemps - 20/02/2018  
  24/02/2018 : Asile-immigration : un projet de loi qui sacrifie la dignité ne peut être efficace ni équilibré - 24/02/2018  
  24/02/2018 : Tracer le sillon d’un modèle agricole qui concilie santé et environnement en assurant un juste revenu aux agriculteurs et à leurs familles - 24/02/2018  
  11/02/2018 : La Meuse abandonne sa ruralité - 01/2018  
  2/02/2018 : Logement : là encore, le gouvernement doit sortir du double langage - 30/01/2018  
  2/02/2018 : Le gouvernement doit sortir du double langage sur le #glyphosate - 28/01/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET