Articles > A lire > Logement et politique de la Ville

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Un nouveau pas contre la fraude fiscale - 07/05/2015  
  Popularité 97 % : Bye Bye Barroso - 30/10/2014  
  Popularité 61 % : Le Parlement européen souhaite la reconnaissance de l’Etat de la Palestine - 17/12/2014  
  Popularité 61 % : Le Parlement européen dit non aux méga-camions - 10/03/2015  
  Popularité 61 % : Le Parlement européen au chevet d’Air France - 16/12/2014  
  Popularité 61 % : Quand le tabac a l’odeur de l’argent - 25/02/2016  
     

Le 1% logement mis en danger « par les affaires » - 03/11/2009

Communiqué de Marianne Louis, Secrétaire nationale à la Politique de la Ville
et Nathalie Perrin-Gilbert, Secrétaire nationale au Logement.

Le 1% logement mis en danger « par les affaires »

Un rapport de l’Agence Nationale pour la Participation des Employeurs à l’Effort de Construction (ANPEEC) fait état d’un nouveau dysfonctionnement au sein du 1% Logement avec la publication des salaires étonnants de certains directeurs généraux. Cette révélation fait suite à d’autres problèmes dont la démission du patron d’un des principaux organismes collecteur.

Le Parti socialiste fait part de son inquiétude. Le 1% logement est un outil dont l’histoire a montré l’efficacité en matière de financement de logements sociaux, de prêts à faibles taux aux salariés des entreprises qui lui sont assujetties, et récemment dans sa participation à des aides en faveur des ménages défavorisés (comme par exemple le LOCAPASS). Il est aujourd’hui dans une situation délicate, conséquence des ponctions qui lui sont constamment faites par l’Etat (contribution à la rénovation urbaine qui n’a cessé d’augmenter) mais également des affaires qui mettent en cause sa bonne gestion.

Cogéré à l’origine par les partenaires syndicaux, le 1% Logement a été modifiée par la loi Molle du 25 mars 2009 en renforçant le poids des représentants de l’Etat dans ses institutions. Le Parti socialiste met aujourd’hui le gouvernement, qui a souhaité cette nouvelle donne, face à ses responsabilités afin qu’il mette de l’ordre. Le passage de 109 à 21 comités interprofessionnels du logement chargés de la collecte des fonds doit être l’occasion pour les acteurs du 1% de permettre une plus grande transparence sur leur fonctionnement.

Le Parti socialiste s’interroge sur la nature des attaques qui sont portées au 1% logement et se demande si à l’approche du congrès du MEDEF, certains courants de l’organisation patronale ne verraient pas d’un bon œil la disparition ou tout du moins la diminution de cette contribution des entreprises au logement de leurs salariés. Le Parti socialiste se battra pour le maintien de cet acquis social.



  Derniers articles  
  13/03/2019 : Le Parti socialiste lance ses propositions pour une Europe féministe - 08/03/2019  
  13/03/2019 : Le Parti socialiste fait du « bien manger » un enjeu majeur de notre société - 05/03/2019  
  13/03/2019 : La lettre d’Emmanuel Macron : des mots pour le dire, des actes pour se dédire - 05/03/2019  
  9/03/2019 : Tribune de l’Opposition « Attendez 15 ou 20 ans » ... et puis quoi encore ? - 03/2019  
  5/03/2019 : Le Parti socialiste saisit le CSA sur les atteintes au pluralisme - 25/02/2019  
  5/03/2019 : Algérie : le Parti socialiste solidaire des aspirations au changement - 04/03/2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET