Articles > A lire > Agriculture

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Après le 2ème tour du 28 juin : MERCI  
  Popularité 60 % : Bar-le-Duc 1 : rassemblement "La Meuse au Coeur"  
  Popularité 60 % : Résutats définitifs (Bar-le-Duc - Verdun - Commercy)  
  Popularité 38 % : Assurons une meilleure protection de nos cultures ! - 27/10/2016  
  Popularité 33 % : Délocalisation Air Liquide Wendling (Commercy) - AV - 19/11/2009  
  Popularité 33 % : Lettre ouverte de Noëlle Mangin à Mme Huraut (ancien Maire) - 02 avril 2008  
     

Agriculture : le Parti socialiste demande un véritable plan de relance - 21/10/2009

Communiqué du Bureau national

Agriculture : le Parti socialiste demande un véritable plan de relance

Toutes les filières agricoles font aujourd’hui face à une crise majeure. Un grand nombre d’exploitations agricoles risque de disparaître.

Pour le Parti socialiste, la crise laitière illustre cette situation. Les quotas laitiers seront supprimés en 2015. Les libéraux européens se gardent bien d’estimer les conséquences de cette décision en termes d’emplois et de répartition territoriale des élevages. Pire : aucune mesure de remplacement n’a été prévue, laissant craindre un effondrement de la production laitière dans les zones défavorisées, et une concentration dans d’autres régions, au mépris de toute exigence environnementale.

Les mesures pour la filière laitière adoptées le 19 octobre lors du Conseil européen ne sont que des pansements sur une jambe de bois. Le ministre français de l’agriculture prétend, à tort, être le chef de file de la régulation. Une vraie régulation des marchés agricoles passerait par une intervention publique forte et non pas seulement par des aides d’urgence aussi nécessaires soient-elles.

Le Parti socialiste demande que soit rétabli à l’échelle européenne le principe d’une gestion publique de l’offre laitière, tout en assurant les conditions de la souplesse et de la réactivité. Le récent rapport de la Cour des Comptes européenne recommande d’ailleurs de superviser le marché du lait pour éviter la surproduction. Sans encadrement public, sans une fixation réaliste et évolutive de production maximale, la filière laitière s’exposera à nouveau à des risques majeurs de surproduction, synonymes de prix bas et de faillites pour les éleveurs les plus exposés.

Ce qui touche aujourd’hui la filière laitière menace la plupart des productions agricoles. Le Parti socialiste constate que, dans ce domaine comme dans d’autres, le président de la République n’a pas tenu ses promesses de campagne qui étaient d’assurer le revenu des agriculteurs et de protéger nos productions face aux menaces de dumping.

Le Parti socialiste demande la mise en œuvre d’un véritable plan de relance de l’agriculture française, en aidant les filières les plus exposées à passer le cap de la crise.

Au-delà de l’urgence, il est essentiel de sauvegarder les emplois agricoles et de travailler à la relocalisation des productions agricoles. Cette exigence de relocalisation, gage d’une répartition harmonieuse de l’activité agricole sur tous les continents, exige notamment d’intégrer le coût carbone dans les échanges. Le thème du coût carbone devrait d’ailleurs être à l’ordre du jour du Sommet de Copenhague, alors même que le protocole de Kyoto exclut les transports de son dispositif.



  Derniers articles  
  4/07/2020 : Après le 2ème tour du 28 juin : MERCI  
  1er/07/2020 : Liens avec les socialistes du Grand-Est  
  26/06/2020 : Programme, circulaire & bulletin de vote - 2ème tour  
  13/06/2020 : « Pour un rebond économique, social et écologique » - 12/06/2020  
  10/06/2020 : Programme, circulaire & bulletin de vote - 1er tour  
  10/06/2020 : Une autre voie le 28 juin - NL6  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET