Articles > A lire > Réforme territoriale

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Est Républicain - 05/02/2008  
  Popularité 75 % : L’organisation du grand débat - 05/02/2019  
  Popularité 74 % : Conseil de la Communauté d’Agglomération - 16 juin 2016  
  Popularité 73 % : Cantons renouvelables en mars 2011 (et les candidats)  
  Popularité 48 % : Les étudiants veulent être écoutés  
  Popularité 46 % : Permettre aux entreprises ultramarines d’éclore - 16/12/2014  
     

Claudy Lebreton, Président de l’ADF, réagit au discours de Nicolas Sarkozy - 21/10/2009

COMMUNIQUE DE PRESSE de Claudy LEBRETON, Président de l’ADF

Claudy LEBRETON, Président de l’Assemblée des départements de France,
dénonce un discours du Président de la République reposant sur le dénigrement de la démocratie locale, qui ne correspond en rien à la réalité de la France des territoires.

Le discours du Président de la République repose sur trois erreurs d’analyse fondamentales.
- La première : celle qui supprime la taxe professionnelle, pour soi-disant rendre plus compétitifs les grands groupes industriels. Les financements aux collectivités locales correspondant à cette suppression seront supportés par les ménages. Il y aura donc une aggravation de la fiscalité locale pour les contribuables.
- La seconde affirme que les déficits de la France seraient en partie dus aux collectivités locales. Or c’est bien le budget de l’Etat qui est en déficit de plus de 140 milliards d’euros, ce ne sont pas les budgets des collectivités, qui ont l’obligation légale de voter des budgets en équilibre.
- La troisième : celle qui fonde l’organisation territoriale de la France sur le couple département-région. La réalité est tout autre, notre organisation territoriale repose sur deux blocs bien identifiés : le bloc communes et intercommunalités / départements. Il incarne la proximité. Le bloc région / Etat-Europe. Il incarne les stratégies de développement.

A partir de ces fausses analyses, ce que nous propose le gouvernement n’est pas une simple réforme. Ce qui est en train de se dérouler va bien au-delà des sensibilités politiques.

Il s’agit d’une atteinte aux libertés publiques, liberté de voter les dépenses et les recettes de nos collectivités, liberté de choisir nos politiques territoriales en fonction de la spécificité de nos territoires, liberté de nous présenter devant les électeurs et de leur proposer des projets.

Enfin, avec la création des conseillers territoriaux, il y a une manipulation permettant à terme de fusionner les deux assemblées locales.

Contrairement à ce qu’il dit, le Président de la République détruit une France qui n’est ni dépassée, ni du passé. Nous voulons une France forte de son héritage, fière de son histoire, et moderne dans son fonctionnement démocratique.

Il faut mesurer la gravité du moment dans lequel nous sommes et réagir, car demain il sera trop tard.

Retrouvez ce communiqué de presse sur www.departement.org



  Derniers articles  
  18/02/2019 : Lancement du chantier « Santé et Territoires » - 16/02/2019  
  18/02/2019 : Le Parti socialiste s’ouvre : huit artistes d’Ivry-Port - 16/02/2019  
  18/02/2019 : « Ça suffit ! » : l’appel à l’union contre l’antisémitisme - 14/02/2019  
  18/02/2019 : Le Parti socialiste appelle à un sursaut de la France dans la protection des Kurdes de Syrie - 14/02/2019  
  18/02/2019 : Le Parti socialiste demande au ministre Blanquer de renoncer à supprimer le CNESCO - 14/02/2019  
  18/02/2019 : Grand débat : La Ruche socialiste s’empare de la question de la pauvreté - 09/02/2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET