Articles > A lire > Transports > Ferroviaire

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Ouverture à la concurrence du marché de l’électricité pour les particuliers - 27/06/2007  
  Popularité 100 % : Villepin et l’énergie : légèreté inacceptable, irresponsabilité persistante - 12/02/2007  
  Popularité 100 % : Erreurs commises depuis cinq ans dans l’orientation de la politique de sécurité - 27/02/2007  
  Popularité 100 % : Geneviève DOUILLOT, étudiante  
  Popularité 100 % : chiffres clés Meuse Lorraine 2007  
  Popularité 100 % : Alcatel-Lucent : quand la course au profit met en péril l’entreprise -27/02/2007  
     

Plan Fret du gouvernement : un fret ferroviaire au rabais et sans moyens - 17/09/2009

Communiqué de Bernard Soulage, Secrétaire national aux transports

Plan Fret du gouvernement : un fret ferroviaire au rabais et sans moyens

Il est urgent de redresser la situation du fret, largement sinistrée en France, en s’inscrivant pleinement dans la lutte contre le réchauffement de la planète.

L’annonce par le gouvernement d’un plan fret arrive enfin. Au-delà des bonnes intentions consensuelles (soutien aux autoroutes ferroviaires, lancement des contournements ferroviaires…), ce plan manque de moyens et reste très flou sur l’origine des financements.

Il s’inscrit dans une logique comptable, qui n’est pas à la mesure des enjeux et aura des effets pervers. L’abandon programmé de 70% de l’activité « wagon isolé » (qui permet de collecter le fret au plus près des utilisateurs) au profit exclusif de ses activités « trains entiers » et de transport combiné va contribuer à diminuer le périmètre du fret ferroviaire au profit de la desserte routière.

Il appartiendra aux régions d’apporter les financements nécessaires au maintien de dessertes locales pour le fret. Alors même que l’État ne donne pas les moyens aux collectivités d’assumer leur compétence pour le transport de voyageurs, une telle orientation signifie là encore une forme d’abandon de la part de l’Etat. D’autant plus que le gouvernement continue de ne pas respecter ses engagements envers le réseau ferré de France et envers les régions pour tout ce qui touche à l’entretien et à la modernisation du réseau.

L’action des régions socialistes et les récentes propositions du Parti socialiste dessinent une politique alternative, à la fois ambitieuse et écologique. L’action déterminée et efficace des régions en matière de transport régional, ainsi que la proposition de réunification du système ferroviaire pour effacer la dette de la SNCF et de RFF, représentent les axes d’une véritable politique cohérente du rail aussi bien pour les voyageurs que pour les marchandises. Le Parti socialiste a également proposé récemment un grand « plan de transports carbone zéro » qui passe par un financement par l’Etat à hauteur de 50% de tous les projets de transports publics.

Au lieu de refuser au rail les moyens de son développement, le gouvernement ferait bien de s’inspirer de ces politiques et de ces propositions.



  Derniers articles  
  10/08/2018 : Travaux routiers aux environs de Bure et du laboratoire de recherche - RC - 16/11/2006  
  10/08/2018 : Intervention des élus de la minorité à propos de la motion délibération demandée par le Président du Conseil général - 31/01/2007  
  6/08/2018 : Privatisation de Gaz de France - 05/12/2006  
  6/08/2018 : Mise en place de la retenue à la source de l’impôt sur le revenu - 18/12/2006  
  1er/08/2018 : Motion de censure à l’Assemblée nationale : notre alerte sur l’affaire Benalla - 01/08/2018  
  29/07/2018 : Vœu d’urgence visant à l’adoption d’une motion relative au projet de loi sur la gestion des déchets nucléaires - RB - 30/03/2006  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET