Articles > A lire > Finances locales et nationales, fiscalité

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Ordre du jour : 05 avril 2012  
  Popularité 61 % : Jean THOUVENIN, Bar-le-Duc, retraité SNCF, ancien combattant volontaire  
  Popularité 61 % : Leur politique d’affaiblissement de l’Ecole publique - 26/08/2008  
  Popularité 61 % : Chômage en août 2008 : une forte hausse - 30/09/2008  
  Popularité 61 % : IUT : l’inquiétude générale - 10/12/2008  
  Popularité 61 % : Le Conseil des ministres des transports, télécommunications et énergie de l’Union européenne et la « directive Retour ». - 09/12/2008  
     

« Grand emprunt » : un objet de communication, un contresens économique - 28/06/2009

Communiqué de Michel Sapin, Secrétaire national à l’économie du Parti socialiste

« Grand emprunt » : un objet de communication, un contresens économique

Lundi dernier, le Président de la République convoquait en grande pompe le Congrès à Versailles pour y annoncer... un emprunt.

Ce grand emprunt apparaît aujourd’hui pour ce qu’il est : une grande illusion, un objet de communication destiné à masquer les déficits abyssaux liés à une politique économique qui n’a pas pris la mesure de la crise économique, et systématiquement favorisé les plus aisés. Il est au reste évident que seuls les français les plus riches pourront y souscrire et bénéficier de la rémunération et des avantages fiscaux qui lui sont liés.

Cet emprunt ne servira qu’à tenter de dépenser plus au détriment des générations futures qui devront le rembourser.

En ce qui concerne les annonces de dépenses nouvelles, les résultats du séminaire gouvernemental sont affligeants : les idées générales, éventuellement généreuses se succèdent sans éléments concrets, sans travail méthodique, et s’apparentent surtout à une bien tardive et incertaine tentative de rattrapage d’investissements absolument nécessaires, que la droite s’est ingéniée à saper et à démanteler depuis maintenant 7 ans.

Il est à peine croyable que ce gouvernement, en place depuis 2007, doive se livrer à de telles gesticulations pour déterminer les priorités de la dépense publique. N’est-ce que pas précisément son rôle au quotidien que de fixer de telles priorités ?

A quoi servaient, une fois encore, tant d’effets d’annonce pour en arriver là ? Tout ça pour ça.



  Derniers articles  
  4/01/2019 : Ensemble, rétablissons l’ISF ! Pour un referendum d’initiative partagée - 18/12/2018  
  21/12/2018 : Le Parti socialiste salue le Pacte mondial sur les migrations - 18 décembre 2018  
  17/12/2018 : COP24 : le strict minimum – et même moins – et une France aux abonnés absents - 16/12/2018  
  16/12/2018 : le Parti socialiste propose un autre plan ! - 12/12/2018  
  16/12/2018 : Les socialistes déposent une motion de censure contre le gouvernement - 11/12/2017  
  16/12/2018 : Déclaration universelle des droits de l’homme : 70 ans et une époque qui la met au défi - 10/12/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET