Articles > A lire > Emploi, chômage, dialogue social > Dans les entreprises

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : 5 minutes pour convaincre #10 - 28 mai 2017  
  Popularité 100 % : Elections départementales : résultats par canton (2ème tour)  
  Popularité 100 % : Le nombre de candidats aux concours de professeurs 2012, le déni de Luc Chatel - 22/07/2011  
  Popularité 100 % : Un budget responsable maintenant plutôt qu’un jeu politicien - 09/08/2011  
  Popularité 100 % : François Hollande : 01 mars 2012  
  Popularité 100 % : Conseil général - séance plénière du 30 octobre 2014  
     

Allégements de charges pour les entreprises : Nicolas SARKOZY s’interroge enfin sur l’efficacité de sa politique - 02/07/2009

Communiqué du Parti socialiste

Allégements de charges pour les entreprises

 : Nicolas SARKOZY s’interroge enfin sur l’efficacité de sa politique

Depuis 2002, les gouvernements de droite n’ont cessé de prôner un allégement massif des charges pour les entreprises, persuadés qu’ils pourraient ainsi créer de l’emploi.

On connaît le résultat : cette politique appliquée sans aucun discernement et de manière continue depuis, est un échec, le nombre de chômeurs s’est accru et l’Etat a fini par vider ses caisses. La Cour des comptes dans un rapport de 2006, incitait déjà le gouvernement à cibler ses priorités dans ce domaine, mais ses conseils sont restés lettre morte.

Fort de son élection en 2007, Nicolas SARKOZY a amplifié ce mouvement d’exonération avec la loi TEPA. Avec la crise économique et financière, ce système a trouvé ses limites.

Aujourd’hui on apprend que Nicolas SARKOZY écrit aux partenaires sociaux pour ouvrir enfin le débat à ce sujet et accepter de les entendre sur cette question qui ne serait plus « tabou ». Cela fait des années que nous dénonçons cette fuite en avant.

Il s’agit d’une reconnaissance implicite de l’absurdité de la politique conduite depuis 2002 par la droite.

Mais contrairement à ce que prétend le gouvernement, cette proposition de débat n’a rien d’une main tendue. Nicolas SARKOZY n’a pas changé. La suppression de la taxe professionnelle ou l’abaissement de la TVA dans la restauration le confirment.



  Derniers articles  
  23/05/2018 : Parcoursup : une loterie qui renforce les inégalités sociales - 22/05/2018  
  23/05/2018 : Nicolas Hulot, l’arbre qui cache une forêt de renoncements - 18/05/2018  
  23/05/2018 : Réforme de l’Etat : le Gouvernement doit changer de méthode - 18/05/2018  
  23/05/2018 : Réaction du Parti socialiste à la crise environnementale et sanitaire des « sargasses » - 16 mai 2018  
  16/05/2018 : Jeudi 17 mai sur France 2 : Olivier Faure vous donne rendez-vous  
  16/05/2018 : Réaction du Parti socialiste à la crise environnementale et sanitaire des « sargasses » - 16 mai 2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET