Articles > A lire > Enseignement & formation

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : 5 minutes pour convaincre #10 - 28 mai 2017  
  Popularité 100 % : Elections départementales : résultats par canton (2ème tour)  
  Popularité 100 % : Le nombre de candidats aux concours de professeurs 2012, le déni de Luc Chatel - 22/07/2011  
  Popularité 100 % : Un budget responsable maintenant plutôt qu’un jeu politicien - 09/08/2011  
  Popularité 100 % : François Hollande : 01 mars 2012  
  Popularité 100 % : Conseil général - séance plénière du 30 octobre 2014  
     

ADF & ARF - Sécurisation des établissements scolaires : une stigmatisation démagogique - 27/05/2009

Communiqué de presse de l’ADF et de l’ARF

Sécurisation des établissements scolaires : une stigmatisation démagogique

Il y a sept ans, Xavier DARCOS, ministre délégué à l’Enseignement scolaire
affirmait : « Mon credo est de faire changer les mentalités. L’objectif est de faire baisser la violence de moitié en cinq ans. Je veux lever le tabou de la violence scolaire, prendre l’opinion à témoin et montrer ce qui a lieu réellement dans nos écoles » (Parisien, 22/11/2002).

Aujourd’hui, le ministre de l’Education nationale annonce, avant toute
concertation et avec une certaine condescendance à l’égard des élus locaux, que la vidéo-surveillance, les portiques de détection ou les policiers référents seraient les nouveaux outils de la sécurité des établissements scolaires.

L’ADF et l’ARF regrettent cette absence de négociation et rappellent que les
établissements d’éducation sont avant tout des lieux de confiance, d’apaisement et de sérénité. La majorité des milliers de collèges et de lycées en France sont paisibles, comme le soulignent les propres statistiques du ministère.

L’agression d’une enseignante constitue un acte inadmissible. Mais comme à
l’accoutumée, le ministre et le gouvernement semblent vouloir tirer parti d’un
incident grave pour légiférer dans l’urgence et sous le coup de l’émotion, en
privilégiant les annonces aussi spectaculaires que probablement peu efficaces.
L’ADF et l’ARF ne veulent pas cautionner cette attitude et rappellent que leur
préoccupation constante demeure la place des jeunes. Elles rejoignent toute la communauté éducative pour dénoncer les raccourcis et la démagogie du ministre de l’Education nationale.

Les collectivités locales sont naturellement prêtes, avec leurs partenaires, à
débattre de la situation faite aux établissements éducatifs. Mais elles
privilégieront toujours la politique de la raison à la politique de l’émotion.

Contact presse :
Nadia Salem
01 45 49 60 43/06 76 73 64 01
nadia.salem@departement.org



  Derniers articles  
  23/05/2018 : Parcoursup : une loterie qui renforce les inégalités sociales - 22/05/2018  
  23/05/2018 : Nicolas Hulot, l’arbre qui cache une forêt de renoncements - 18/05/2018  
  23/05/2018 : Réforme de l’Etat : le Gouvernement doit changer de méthode - 18/05/2018  
  23/05/2018 : Réaction du Parti socialiste à la crise environnementale et sanitaire des « sargasses » - 16 mai 2018  
  16/05/2018 : Jeudi 17 mai sur France 2 : Olivier Faure vous donne rendez-vous  
  16/05/2018 : Réaction du Parti socialiste à la crise environnementale et sanitaire des « sargasses » - 16 mai 2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET