Articles > Les élections > Elections (archives) > Elections européennes 2009

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Jean THOUVENIN, Bar-le-Duc, retraité SNCF, ancien combattant volontaire  
  Popularité 46 % : Revigny - pour joindre les candidats  
  Popularité 46 % : ADF & ARF - Sécurisation des établissements scolaires : une stigmatisation démagogique - 27/05/2009  
  Popularité 46 % : Crise de l’élevage : un dialogue apaisé doit être privilégié, pour un soutien durable des filières agricoles - 21/07/2015  
  Popularité 46 % : Bar-le-Duc 1 : les candidats et le canton  
  Popularité 46 % : Les forums de la refondation - 20/11/2017  
     

Elections européenens : Questions/Réponses - 15/04/2009

Elections européennes : QUESTIONS/RÉPONSES

1- Vous prétendez que le vote PSE est le seul vote utile à gauche, car ce vote peut changer la majorité au Parlement de Strasbourg. Or, la plupart des partis socialistes sont au plus mal, si l’on en juge par leurs résultats électoraux et les sondages. Leur chance de gagner la majorité, le 7 juin prochain, sont égales à zéro. Ne prenez-vous pas vos désirs pour la réalité et les électeurs pour des imbéciles ?

C’est une drôle d’idée de préjuger le résultat d’une élection avant le vote. C’est ne pas tenir compte de la réalité et de la profondeur de la crise et du mécontentement social qu’elle provoque alors que les propositions socialistes sont les plus à même d’y répondre (cf. les plans de relance).

C’est taire aussi que le Parti Populaire Européen, le parti des conservateurs européens, va imploser, les conservateurs britanniques, tchèques et, sans doute, polonais, veulent le quitter car ils défendent des positions hostiles à une Europe politique. La future majorité n’est donc pas assurée. Seule la force du Parti socialiste européen peut assurer la possibilité d’une majorité progressiste, qui pourra se constituer aussi par des alliances avec des partis voulant aussi une nouvelle orientation pour l’Europe (les Verts, les communistes).

2- Vous dites que les socialistes européens se sont mis d’accord sur un programme -Le Manifesto-. Mais si on regarde leurs votes, ils apparaissent comme profondément divisés : les Scandinaves sont pour la privatisation des services publics, les Français y sont opposés. Les Britanniques sont pour l’extension hebdomadaire de la durée du travail à 65 heures, la majorité du PSE y est opposée. Les Français sont pour augmenter le budget de l’Union à 2 % du PNB, voire à 2,5 %, la majorité du PSE y est opposée.

Le Manifesto cache ses divisions sous des formulations vagues...

Le Manifeste du Parti socialiste européen est le programme le plus précis qui a jamais lié les vingt-sept partis socialistes. Il traduit une volonté d’un changement d’orientation politique de l’Europe. C’est une base commune pour l’Europe. Elle laisse des spécificités nationales. Ainsi les services publics sont organisés différemment en Suède sous forme d’agences.

Mais, en même temps, c’est le pays où la protection sociale est la plus importante. Ce qui compte, c’est que les partis socialistes, qui ont signé le Manifeste, s’engagent à défendre une directive cadre sur les services publics au niveau européen. Et, cela n’est pas une formule vague… Les socialistes français, qui plus est, défendent des propositions qui complètent et précisent le Manifeste. Plus ils auront d’élus, plus ils pèseront dans le projet parlementaire socialiste européen.

3- Symbole de cette division des socialistes européens, leur incapacité à présenter un candidat commun à la Présidence de la Commission. Les Portugais, les Espagnols, les Britanniques, mais aussi les Allemands, etc. soutiennent Barroso (candidat du PPE !) que les Français récusent, en dénonçant son ultralibéralisme et son atlantisme....

L’actuel Président Barroso a été particulièrement inférieur à sa tâche. Il a conduit l’évolution libérale de l’Europe. Il a été partisan de la guerre en Irak lorsqu’il était Premier ministre conservateur du Portugal. Il doit partir. Or, il est le candidat des droites européennes.

Michel Barnier le rappelle dans une interview du 8 avril (Libération) : « Si les candidats du PPE dont l’UMP fait partie, sont en tête le 7 juin, le président de la commission sera issu du PPE. Barroso est un bon président ». Poul Nyrup Rasmussen, le président du Parti socialiste européen, a indiqué nettement que « Barroso n’est pas le candidat du PSE, ce sont les députés européens et non les gouvernements qui votent ». Si une majorité progressiste se forme, elle aura nécessairement un candidat pris en son sein.


4- De nombreux chefs d’entreprise -notamment dans l’industrie- profitent de la crise pour accélérer les délocalisations
vers des pays à bas salaires, dans l’UE et les pays émergents. Que proposez-vous pour protéger sérieusement (et non verbalement) les salariés français contre les délocalisations et l’Union européenne contre la désindustrialisation ?

La crise ralentit le mouvement des délocalisations. Mais au-delà, les socialistes comptent lutter pour avancer vers une harmonisation fiscale entre les pays membres de l’Union Européenne.

Vis-à-vis des pays émergents, ils défendent les conditions d’un « juste échange » permettant d’agir en faisant prendre en compte des normes sociales et environnementales dans les échanges. Les socialistes français défendent également en France la constitution d’un pôle financier public pour la ré-industrialisation capable de prendre des participations publiques dans des entreprises qui ont un véritable projet industriel et connaissant des difficultés temporaires.



  Derniers articles  
  8/06/2019 : Bar Info - Tribune de l’Opposition - 06/2019 - "Revitalisation du Centre-ville"  
  8/06/2019 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - séance publique - jeudi 13 juin 2019  
  30/05/2019 : A la suite des élections européennes du 26 mai 2019  
  28/05/2019 : Conseil municipal de Bar-le-Duc - 06 juin 2019  
  26/05/2019 : Résutats définitifs (Bar-le-Duc - Verdun - Commercy)  
  13/05/2019 : Présentation de la liste "Envie d’Europe"  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET