Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Conseil départemental de la Meuse > Questions écrites, orales, voeux & interventions > Année 2008 > Séance du 23 octobre 2008

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Est Républicain - 05/02/2008  
  Popularité 75 % : L’organisation du grand débat - 05/02/2019  
  Popularité 74 % : Conseil de la Communauté d’Agglomération - 16 juin 2016  
  Popularité 73 % : Cantons renouvelables en mars 2011 (et les candidats)  
  Popularité 48 % : Les étudiants veulent être écoutés  
  Popularité 46 % : Permettre aux entreprises ultramarines d’éclore - 16/12/2014  
     

Suppression d’emplois en Meuse, la Meuse est-elle condamnée par Paris ? - AV - 23/10/2008

Vœu d’urgence déposé par Alain VERNEAU au nom du Groupe des Elus de Gauche - séance plénière du Conseil général le 23 octobre 2008

Suppression d’emplois en Meuse, la Meuse est-elle condamnée par Paris ?

Après la suppression programmée de 1200 emplois militaires en Meuse, pour lesquels nous ne connaissons toujours pas les substitutions prévues (autres régiments ? emplois publics ?), il ne se passe pas un jour sans que de nouvelles annonces de suppressions d’emplois ne fassent la une de nos quotidiens. Hier, il s’agissait de la suppression de brigades de gendarmerie, celle des sous-préfectures, celle d’emplois à la SNCF (10 cet été à Lérouville), la restriction des heures d’ouvertures des bureaux de Poste encore existants.

Voilà depuis quelques temps de nouvelles annonces pour la Meuse :
- Suppression programmée à partir de 2011 (mais non remplacement dès maintenant des agents partant en retraite) des bureaux et antennes de l’ONF (10 emplois à Commercy) ;
- Suppression annoncée du centre départemental de prévisions météorologiques (passage de 115 à 40 centres nationaux à l’horizon 2017) ;
- Suppression annoncée de 30 emplois sur 160 à la plate-forme colis poste de Bar-le-Duc au printemps 2009 au bénéfice de la nouvelle plate-forme de Moissy-Cramayel

Aussi le soussigné demande-t-il à ce que notre assemblée interroge l’Etat par l’intermédiaire de son Préfet et de ses élus nationaux afin de savoir si la Meuse est condamnée à devenir une poubelle nationale à déchets nucléaires ainsi qu’un haut lieu de safari pour Parisiens arrivant en TGV afin de chasser les sangliers, qui seront si cela continue bientôt plus nombreux que les habitants de notre département.



  Derniers articles  
  18/02/2019 : Lancement du chantier « Santé et Territoires » - 16/02/2019  
  18/02/2019 : Le Parti socialiste s’ouvre : huit artistes d’Ivry-Port - 16/02/2019  
  18/02/2019 : « Ça suffit ! » : l’appel à l’union contre l’antisémitisme - 14/02/2019  
  18/02/2019 : Le Parti socialiste appelle à un sursaut de la France dans la protection des Kurdes de Syrie - 14/02/2019  
  18/02/2019 : Le Parti socialiste demande au ministre Blanquer de renoncer à supprimer le CNESCO - 14/02/2019  
  18/02/2019 : Grand débat : La Ruche socialiste s’empare de la question de la pauvreté - 09/02/2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET