Articles > A lire > Justice & police

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : 2010 : une année noire pour l’emploi - 26/01/2011  
  Popularité 100 % : Fermeture de l’usine Phillips à Dreux - 15/02/2010  
  Popularité 100 % : Condamnation de Jafar Panahi - 21/12/2010  
  Popularité 100 % : CHILI : décès de la veuve du Président Allende - 22/06/2009  
  Popularité 100 % : L’Education est votre avenir - 01/04/2009  
  Popularité 100 % : Absentéisme scolaire : l’imposture - 05/05/2011  
     

Centres de rétention : le recours aux règles du marché n’est pas acceptable - 30/09/2008

Paris, le 30 septembre 2008

Communiqué du Bureau national : Centres de rétention : le recours aux règles du marché n’est pas acceptable

Le décret ministériel du 22 août et l’appel d’offres du 28 août remettent en cause les missions actuellement assurées par la CIMADE dans le cadre de la défense des droits des étrangers. Le Parti socialiste est particulièrement inquiet des conséquences induites par cette nouvelle politique gouvernementale d’étendre au marché les missions de défense des droits de l’Homme.

La CIMADE possède une expérience unique qui doit être prise en compte dans le dispositif de soutien aux étrangers. S’il est démocratiquement souhaitable qu’elle n’ait pas le monopole d’accès aux centres de rétention, d’accompagnement et d’assistance dans la défense des droits des étrangers en rétention, pour autant la méthode choisie par le gouvernement de recours aux règles du marché n’est pas acceptable. Le nouveau dispositif envisagé de mise en concurrence des offres de prestation associatives sur des lots éclatés constitue la négation même du rôle de la société civile et des associations.

Le Parti socialiste est favorable aux propositions des associations d’assumer de façon concertée, dans le cadre d’un regroupement de plusieurs associations non gouvernementales, la mission de défense des droits des étrangers en rétention. Il demande au gouvernement de renoncer à son projet et d’engager une concertation avec l’ensemble des organisations signataires, attachées au respect des droits fondamentaux.

Le Parti socialiste rappelle au gouvernement que les tensions importantes qui règnent aujourd’hui dans les centres de rétention sont la conséquence directe de sa politique de chasse aux sans-papiers et de chiffres à tout prix. Museler l’expression des associations, acteurs de veille et d’alerte indissociables du respect des droits de l’Homme, n’est certainement pas une solution digne d’un pays démocratique : il est indispensable pour le gouvernement de revoir sa politique d’immigration et d’intégration.



  Derniers articles  
  23/03/2019 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - séance publique - jeudi 04 avril 2019  
  13/03/2019 : Le Parti socialiste lance ses propositions pour une Europe féministe - 08/03/2019  
  13/03/2019 : Le Parti socialiste fait du « bien manger » un enjeu majeur de notre société - 05/03/2019  
  13/03/2019 : La lettre d’Emmanuel Macron : des mots pour le dire, des actes pour se dédire - 05/03/2019  
  9/03/2019 : Tribune de l’Opposition « Attendez 15 ou 20 ans » ... et puis quoi encore ? - 03/2019  
  5/03/2019 : Le Parti socialiste saisit le CSA sur les atteintes au pluralisme - 25/02/2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET