Articles > A lire > Finances locales et nationales, fiscalité

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Est Républicain - 05/02/2008  
  Popularité 90 % : Fonds d’accompagnement du laboratoire de Bure - DL - 17/12/2009  
  Popularité 90 % : Meuse : carte des cantons  
  Popularité 48 % : Leur politique d’affaiblissement de l’Ecole publique - 26/08/2008  
  Popularité 48 % : Chômage en août 2008 : une forte hausse - 30/09/2008  
  Popularité 48 % : IUT : l’inquiétude générale - 10/12/2008  
     

Un plan européen à 300 milliards d’euros : une faute grave - 03/10/2008

Paris, le 3 octobre 2008,

Communiqué de Michel SAPIN, Secrétaire national à l’Economie et à la fiscalité

Un plan européen à 300 milliards d’euros : une faute grave

Le Président de la République réunira demain à Paris un mini-sommet du G8. Cette réunion amène le Parti socialiste à formuler des propositions pour sortir de la crise et refonder le système financier international.

L’annonce par le gouvernement français d’un plan européen de type « Paulson », d’un montant de 300 milliards d’euros, a été une erreur et même une faute grave. Une telle initiative n’a eu comme conséquence que d’inquiéter plus encore les institutions financières et d’aggraver la crise des liquidités.

Cette proposition est ensuite particulièrement mal adaptée à la situation européenne, qui n’est pas celle des Etats-Unis. Les institutions bancaires sont mieux régulées et plus solides en Europe qu’aux Etats-Unis. L’organisation institutionnelle et politique est également différente, dès lors que les pouvoirs de régulation et d’intervention en faveur d’institutions bancaires sont de la responsabilité des Etats en Europe, et non d’un Etat fédéral comme aux Etats-Unis. C’est ce qui rend d’autant plus nécessaire une coordination renforcée de l’action des différents Etats européens en matière économique et monétaire.

Le Parti socialiste fait, à l’occasion de ce sommet, trois propositions :
- un renforcement de la coordination de l’action des Etats pour leur permettre de faire face efficacement aux défaillances éventuelles d’institutions financières ou bancaires ;
- une mobilisation au niveau européen des moyens de la Banque Européenne d’Investissement pour abonder des fonds de garantie des crédits immobiliers aux particuliers et de ceux indispensables au développement des entreprises ;
- la reconstruction du système financier international (un nouveau Bretton Woods) avec comme objectif une gestion coordonnée des politiques monétaires et de nouvelles règles financières internationales, permettant d’éviter à l’avenir les dégâts causés par la spéculation et la dérégulation généralisée et de garantir la stabilité financière internationale.



  Derniers articles  
  4/01/2019 : Ensemble, rétablissons l’ISF ! Pour un referendum d’initiative partagée - 18/12/2018  
  21/12/2018 : Le Parti socialiste salue le Pacte mondial sur les migrations - 18 décembre 2018  
  17/12/2018 : COP24 : le strict minimum – et même moins – et une France aux abonnés absents - 16/12/2018  
  16/12/2018 : le Parti socialiste propose un autre plan ! - 12/12/2018  
  16/12/2018 : Les socialistes déposent une motion de censure contre le gouvernement - 11/12/2017  
  16/12/2018 : Déclaration universelle des droits de l’homme : 70 ans et une époque qui la met au défi - 10/12/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET