Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Conseil départemental de la Meuse > Tribune dans le journal Meuse 55

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Conseil départemental - le nouvel exécutif (avec les délégations) - 11/04/2015  
  Popularité 100 % : Meuse : carte des cantons  
  Popularité 66 % : Foresterie : le Parlement européen fait feu de tout bois - 28/04/2015  
  Popularité 66 % : Importations d’OGM : une proposition dangereuse - 22/04/2015  
  Popularité 66 % : Assez des "blocages" irresponsables - 21/11/2013  
  Popularité 66 % : Une aide complémentaire à l’agriculture biologique - 17/03/2015  
     

Un recentrage dans la confusion - 09-10/2008

UN RECENTRAGE DANS LA CONFUSION - 09-10/2008

Libéralisme oblige : depuis le sommet de l’Etat une grande « réforme » est engagée avec pour objectif la réduction des capacités d’intervention et d’administration de l’Etat jugé trop protecteur, trop égalitaire et sans doute trop républicain.

Cette orientation politique a deux conséquences majeures : la restructuration des services de l’Etat au détriment des territoires ruraux, ainsi que le transfert de charges aux collectivités locales.

Face à ces charges nouvelles, mal compensées, les départements comme le nôtre sont en difficulté. L’augmentation de la fiscalité locale ayant ses limites, ces départements se voient contraints de se « recentrer sur leurs compétences fondamentales » : l’action sociale, la gestion matérielle des collèges, l’organisation des transports, l’entretien des routes.

Le cadrage des compétences strictes est déjà au coeur des débats sur l’organisation des transports scolaires avec une « rationalisation » qui se fait au détriment de la qualité du service (allongement des circuits et pour les enfants augmentation du temps de transport) ainsi que la remise en cause latente de la gratuité.

Ce « recentrage » a aussi pour effet de réduire les subventions du Conseil Général dans les autres domaines comme ce fut le cas pour la « politique de l’eau » lors de la session du Conseil Général du 3 juillet 2008.

Le plus surprenant c’est qu’au cours de la même séance, les Conseillers Généraux de droite ont voté sans sourciller un rapport sur Madine dont la mise en œuvre pèsera très lourd sur les finances départementales puisqu’il s’agit de l’aménagement de cette structure d’intérêt régional évident qui aurait pu être porté par la Région Lorraine.

Le « recentrage » de l’action départementale sur les obligations légales a des contradictions qui n’en finissent pas de nous étonner.



  Derniers articles  
  23/01/2019 : Voeux d’Olivier Faure à la presse - 18 janvier 2019  
  23/01/2019 : Le Parti socialiste appelle France 2 à réviser sa programmation - 23/01/2019  
  4/01/2019 : Ensemble, rétablissons l’ISF ! Pour un referendum d’initiative partagée - 18/12/2018  
  21/12/2018 : Le Parti socialiste salue le Pacte mondial sur les migrations - 18 décembre 2018  
  17/12/2018 : COP24 : le strict minimum – et même moins – et une France aux abonnés absents - 16/12/2018  
  16/12/2018 : le Parti socialiste propose un autre plan ! - 12/12/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET