Articles > A lire > Santé - Sécurité sociale > Hôpital public

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : 2010 : une année noire pour l’emploi - 26/01/2011  
  Popularité 100 % : Fermeture de l’usine Phillips à Dreux - 15/02/2010  
  Popularité 100 % : Condamnation de Jafar Panahi - 21/12/2010  
  Popularité 100 % : CHILI : décès de la veuve du Président Allende - 22/06/2009  
  Popularité 100 % : L’Education est votre avenir - 01/04/2009  
  Popularité 100 % : Absentéisme scolaire : l’imposture - 05/05/2011  
     

Hôpital : rapport Larcher, Janus aux deux visages - 10/04/2008

Communiqué de Pascal TERRASSE, Secrétaire National à la santé, Claude PIGEMENT, Responsable national à la santé et Frédéric PAIN, Délégué national à l’hôpital

Hôpital : rapport Larcher, Janus aux deux visages, le PS sera vigilant

Le Rapport Larcher, comme Janus aux deux visages, peut être interprété et décliné politiquement de deux manières :
- La création de communautés hospitalières de territoire est une bonne idée si elle permet une meilleure coordination des soins et un regroupement bien compris de l’offre hospitalière. Mais, si l’hôpital de référence vide de leur substance les hôpitaux généraux et locaux du territoire, les cantonnant au rôle de simple annexe, cette politique de regroupement géographique cachera une politique de restructuration purement économique qui ne s’assume pas.
- L’hôpital public demande un vrai pilotage. La proposition de directoire et de conseil de surveillance est positive si elle associe tous les acteurs de l’hôpital aux côtés d’un directeur fixant la stratégie. Mais, il ne faudrait pas que le directeur soit réduit à être un manager d’un hôpital géré comme une entreprise, sachant que les malades ne pourront jamais être assimilés à un produit rentable.
- Le Parti socialiste est conscient que l’hôpital doit être plus attractif pour les praticiens hospitaliers. Une valorisation intellectuelle et financière participera à une meilleure reconnaissance de ses praticiens. Mais une privatisation de leur statut n’est pas acceptable dans un hôpital qui est pour le PS l’expression du service public, conjuguant excellence et exigence sociale.
- Enfin, les dépassements d’honoraires évoqués dans le rapport, qui sont devenus monnaie courante dans les cliniques privées, mais aussi malheureusement à l’hôpital public, doivent être combattus avec fermeté.

Le Parti socialiste attend maintenant la traduction politique de ce rapport par le gouvernement. Saura-t-il réformer l’hôpital en gardant l’esprit de service public ? Toute réforme demande des moyens. Compte tenu de l’état lamentable des comptes sociaux, avec quel argent le gouvernement compte-t-il agir ? Le PS jugera la réforme hospitalière promise par le pouvoir à l’aune de ses réponses.



  Derniers articles  
  23/03/2019 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - séance publique - jeudi 04 avril 2019  
  13/03/2019 : Le Parti socialiste lance ses propositions pour une Europe féministe - 08/03/2019  
  13/03/2019 : Le Parti socialiste fait du « bien manger » un enjeu majeur de notre société - 05/03/2019  
  13/03/2019 : La lettre d’Emmanuel Macron : des mots pour le dire, des actes pour se dédire - 05/03/2019  
  9/03/2019 : Tribune de l’Opposition « Attendez 15 ou 20 ans » ... et puis quoi encore ? - 03/2019  
  5/03/2019 : Le Parti socialiste saisit le CSA sur les atteintes au pluralisme - 25/02/2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET