Articles > Les élections > Elections (archives) > élections cantonales - mars 2008 (Meuse) > Bar-le-Duc Sud - Diana André

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Ordre du jour : 05 avril 2012  
  Popularité 61 % : Jean THOUVENIN, Bar-le-Duc, retraité SNCF, ancien combattant volontaire  
  Popularité 61 % : Leur politique d’affaiblissement de l’Ecole publique - 26/08/2008  
  Popularité 61 % : Chômage en août 2008 : une forte hausse - 30/09/2008  
  Popularité 61 % : IUT : l’inquiétude générale - 10/12/2008  
  Popularité 61 % : Le Conseil des ministres des transports, télécommunications et énergie de l’Union européenne et la « directive Retour ». - 09/12/2008  
     

Diana André - réunion publique de fin de campagne

Un nouveau choix pour Bar le Duc sud

Pour ceux qui ne me connaissent pas encore très bien, un de moi, tout d’abord !

J’ai 56 ans, en retraite depuis septembre 2007, je connais bien Bar-le-Duc, pour y habiter depuis l’âge de 5 ans, avec un petit intermède toutefois de 10 ans à Neuville sur Ornain, en tant que directrice d’école.
Toute ma carrière s’est déroulée dans l’enseignement, avec pour terminer, 18 ans à la Côte Ste Catherine, les 15 dernières années à la direction de l’école élémentaire Thérèse Pierre.

Mes engagements

Depuis toujours, engagée dans le domaine syndical pour défendre les acquis des travailleurs, engagée dans le combat mutualiste pour faire face entre autres, à toutes les franchises médicales, à tous les déremboursements actuels, engagée dans le mouvement laïque pour le respect des valeurs fondatrices de notre république, engagée dans le domaine associatif pour l’accès pour tous à l’éducation et la culture, j’ai acquis, de par mon éducation, des principes républicains, faits de respect et de solidarité.

De par ma profession, habituée à des relations privilégiées avec les familles, au fil des années, j’ai forgé une capacité d’écoute, me permettant d’appréhender les difficultés rencontrées par ces familles.

Au fil de ces années, j’ai vu se multiplier et même s’aggraver des situations de mal être personnelles, humaines et sociales.

Mes ambitions pour le canton, la Ville et la Codecom
J’ai eu envie de m’engager plus avant, dans le domaine politique cette fois, sous l’égide du Parti Socialiste.
Bien souvent hérissée par des options choisies par les décideurs du cru, je peux maintenant me consacrer à cette dimension politique qui conditionne la vie quotidienne de chacun d’entre nous.

Membre de la liste de Gauche et de Progrès aux municipales à Bar le Duc, avec Nelly Jaquet et Roland Corrier, conseiller général de Bar nord, je voulais également participer sur un plan plus large à la vie du canton.

Je pars donc, aidée dans ma tâche par mon suppléant, Gérard Machline, un homme de qualités et de convictions profondément humanistes, dont les engagements de gauche ne sont plus à démontrer. Dans beaucoup de domaines, son expérience me sera précieuse. Suppléant de François Dosé lors de la dernière mandature, conseiller municipal à Bar le Duc, sa connaissance de la vie publique est un atout indiscutable.

Bar sud est un territoire très attachant et doit être défendu et encouragé d’une façon beaucoup plus positive qu’il ne l’est depuis des années.

C’est un canton à la fois urbain et rural et de par ces particularités présente une richesse humaine sans égal. Les différents quartiers de Bar, les communes rurales, ont tous des points forts à développer, des manques à combler et je suis profondément persuadée qu’un conseiller général proche de ces territoires peut beaucoup pour aider aux projets, pour initier de nouvelles actions.

Ces entités différentes sont malgré tout interdépendantes et chacune doit pouvoir exister sans pour autant nuire à ses voisines, les avantages de l’une doivent pouvoir profiter aux autres. De même que les limites du canton ne peuvent être perçues comme une frontière. Le sort de tout canton est lié à celui de notre département et de notre région Lorraine.

Le Conseil Général est un levier décisionnel qui doit offrir toutes les chances à tous les territoires, et cela en respectant les valeurs de démocratie et de transparence, auxquelles je suis particulièrement attachée.

Le conseil général, les communes travaillent côte à côte, je figure sur la liste municipale de Nelly et j’apporterai tout mon poids de conseiller général dans la conduite de la cité, mais sans oublier que je serai l’élue de tout le canton !

Je voudrais également changer les rapports qu’ont les citoyens avec les politiques.

Femme de terrain, au cours de ces dernières semaines, je suis allée à votre rencontre.

Vous avez partagé avec moi vos problèmes, votre vie de tous les jours : les transports, l’isolement des personnes âgées, la vie précaire et les petits boulots pour survivre, les petites retraites, les franchises médicales, l’obligation de soins (chirurgie par exemple) en clinique privée...

J’ai compris votre impatience à être reconnus comme citoyens à part entière, porteurs d’espoirs et de projets.
Etre élu ne consiste pas seulement à siéger au Conseil Général, mais c’est prendre la dimension des problématiques dans tout le canton, au niveau de chaque habitant.
- Ce n’est pas seulement faire paraître tous les six ans un bilan en couleur sur papier glacé, bilan que chaque élu du Conseil Général pourrait revendiquer.
- Ce n’est pas seulement tirer les sonnettes un mois avant une élection, ce n’est pas seulement figurer régulièrement sur le journal à l’occasion de coupage de ruban ou d’inauguration, et cela je l’ai entendu à plusieurs reprises.

1 | 2


  Derniers articles  
  4/01/2019 : Ensemble, rétablissons l’ISF ! Pour un referendum d’initiative partagée - 18/12/2018  
  21/12/2018 : Le Parti socialiste salue le Pacte mondial sur les migrations - 18 décembre 2018  
  17/12/2018 : COP24 : le strict minimum – et même moins – et une France aux abonnés absents - 16/12/2018  
  16/12/2018 : le Parti socialiste propose un autre plan ! - 12/12/2018  
  16/12/2018 : Les socialistes déposent une motion de censure contre le gouvernement - 11/12/2017  
  16/12/2018 : Déclaration universelle des droits de l’homme : 70 ans et une époque qui la met au défi - 10/12/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET