Articles > Les élections > Elections (archives) > Elections municipales 2008 (Meuse) > municipale Verdun - Jean-Louis Dumont

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : 5 minutes pour convaincre #10 - 28 mai 2017  
  Popularité 100 % : Elections départementales : résultats par canton (2ème tour)  
  Popularité 100 % : Le nombre de candidats aux concours de professeurs 2012, le déni de Luc Chatel - 22/07/2011  
  Popularité 100 % : Un budget responsable maintenant plutôt qu’un jeu politicien - 09/08/2011  
  Popularité 100 % : François Hollande : 01 mars 2012  
  Popularité 100 % : Conseil général - séance plénière du 30 octobre 2014  
     

Est Républicain - 10/02/2008

Accueillir et rassembler

Jean-Louis Dumont, qui souhaite retrouver son siège de premier magistrat, a présenté hier officiellement la liste qu’il engage aux élections des 9 et 16 mars prochains.

Jean-Louis Dumont et ses 33 colistiers pour « un peu de novation faite dans le réalisme de ce qu’est Verdun ».
Jean-Louis Dumont a présenté, hier après-midi, la liste qu’il engage dans la course aux municipales. Et la devise, baptisant la série des 33 noms, est un clin d’œil : « Verdun, enfin la vie ! », l’adverbe étant rajouté à l’actuel slogan municipal affiché un peu partout.

« Nous y trouvons les six sortants de l’opposition municipale durant le dernier mandat », explique Jean- Louis Dumont qui en fait bien sûr partie. « Certains ont été élus dans des municipalités antérieures comme Lucette Lamousse qui a été l’adjointe de René Vigneron entre 1977 et 1983. » Sans oublier Étienne Hermetet et Yves Rabbe, principaux de collèges et adjoints de Jean-Louis Dumont en son temps, ni d’ailleurs Dominique Ronga, vice-présidente du conseil régional.

« Une certaine idée de Verdun » « Depuis quatre semaines, la liste est arrêtée et les 33 personnes travaillent déjà par petits groupes et ensemble », poursuit le candidat. « C’est une liste qui rassemble des personnes encartées et non encartées. » En effet, parmi les membres de partis politiques, on retrouve bien évidemment les trois responsables des partis de gauche.

En tout treize candidats sont au Parti socialiste, un au Parti communiste, un chez les Verts et un au MRC. « Ils ont apporté des amis pour constituer la liste. Moi-même, j’ai demandé à Geneviève Mangin, Karine Artola-Hucbourg et au docteur Friedrich de venir. Je ne dis pas que c’est de l’ouverture, mais j’ai eu l’occasion de travailler avec eux et d’apprécier leur travail. Disons que c’est un rassemblement de la gauche qui se donne les capacités d’accueillir ses sympathisants et jusqu’au centre-droit.

Le lien qu’il y a entre nous, c’est une certaine idée de Verdun, de la gestion municipale et du rôle du citoyen. » Jean-Louis Dumont ne cache pas non plus qu’il a eu, pour la constitution de sa liste, un contact avec le MoDem, « mais malheureusement, la liste était déjà arrêtée ».

Le député embraye sur la moyenne d’âge de sa liste : 49 ans et demi, et sur la provenance professionnelle de ses colistiers. « Dix-sept sont de droits privés au niveau du travail et il y a seize fonctionnaires dont trois enseignants. » Sur ses motivations, « je suis déterminé dans la conduite de cette liste à la victoire.

Une liste qui est passionnée par la vie publique de la cité. J’ai déjà été maire et je n’ai, bien sûr, pas de stress particulier sur ce qui m’attend. Je suis serein pour faire vivre un projet citoyen dans le respect des institutionnels associatifs ou économiques ». Son projet ? « Un peu de novation faite dans le réalisme de ce qu’est Verdun. »

Parité Côté parité, elle est acquise avec seize femmes et dix-sept hommes. « Il y a parité dans cette liste et je souhaite que la parité soit aussi respectée ensuite dans les diverses responsabilités municipales », conclut Jean-Louis Dumont avant de poser, avec son équipe, pour la traditionnelle photo de groupe devant le plan d’eau du Pré-l’Évêque et les immeubles d’Anthouard.

Frédéric PLANCARD



  Derniers articles  
  23/05/2018 : Parcoursup : une loterie qui renforce les inégalités sociales - 22/05/2018  
  23/05/2018 : Nicolas Hulot, l’arbre qui cache une forêt de renoncements - 18/05/2018  
  23/05/2018 : Réforme de l’Etat : le Gouvernement doit changer de méthode - 18/05/2018  
  23/05/2018 : Réaction du Parti socialiste à la crise environnementale et sanitaire des « sargasses » - 16 mai 2018  
  16/05/2018 : Jeudi 17 mai sur France 2 : Olivier Faure vous donne rendez-vous  
  16/05/2018 : Réaction du Parti socialiste à la crise environnementale et sanitaire des « sargasses » - 16 mai 2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET