Articles > Les élections > Elections (archives) > élections cantonales - mars 2008 (Meuse) > Verdun centre - Jean-François Thomas

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Un nouveau pas contre la fraude fiscale - 07/05/2015  
  Popularité 97 % : Bye Bye Barroso - 30/10/2014  
  Popularité 70 % : Tribune de l’Opposition « Attendez 15 ou 20 ans » ... et puis quoi encore ? - 03/2019  
  Popularité 70 % : Etats généraux de l’Economie sociale et solidaire (ESS) - 17/06/2011  
  Popularité 70 % : Mai 2009 : le bilan s’alourdit encore pour l’emploi - 26/06/2009  
  Popularité 70 % : Le Parti socialiste propose une contribution climat énergie universelle - 02/07/2009  
     

Est Républicain - 02/02/2008

J-F Thomas en conquête

L’attaché parlementaire de Jean-Louis Dumont se présente pour ravir à Claudine Becq-Vinci Verdun Centre.

Jean-François Thomas (PS) sera associé à Lucette Lamousse (MRC).

Jean-François Thomas fait feu de tout bois. Attaché parlementaire de Jean-Louis Dumont depuis 1997, cet ingénieur chimiste de formation va se démultiplier à l’occasion des élections du mois de mars.

Candidat aux municipales de Verdun sur la liste conduite par son mentor Jean-Louis Dumont, il gère les candidats socialistes aux cantonales sur le Nord meusien. Et il est donc lui-même sur la ligne de départ pour rejoindre l’hôtel du département. Après son échec sévère (battu au premier tour) il y a près de quatre ans sur le canton de Charny solidement détenu par Yves Peltier, Jean-François Thomas (36 ans) s’engage à nouveau dans la course. « En 2004, je suis parti en terre de mission. Faire campagne m’a apporté beaucoup. Depuis trois ans, avec ma famille, nous avons acheté une maison dans ce canton. Verdun centre est historiquement à gauche et nous voulons fermer la parenthèse », affirme Jean-François Thomas aux côtés de sa suppléante, Lucette Lamousse, qui avait justement été battue il y a sept ans par Claudine Becq-Vinci.

« Ramener de la cohérence »
Avec une alliance PS-MRC, la gauche repart donc à la conquête de ce canton qui englobe des villages comme Dugny-sur-Meuse et une partie de Verdun avec le quartier Anthouard dont Jean-François Thomas est président du centre social. « Nous voulons ramener de la cohérence dans ce canton.

Il y a des enjeux départementaux forts et il faut refaire entendre la voix du canton avec un discours identique à Verdun, Dugny et Bar-le-Duc », affirme dans un propos très politique le candidat. À ses yeux, l’action de Claudine Becq- Vinci n’a évidement pas grand- chose de positif. Cependant, s’il croit en ses chances, il ne se fait guère d’illusions sur les capacités de la gauche à retourner le département en mars prochain.

Sébastien GEORGES



  Derniers articles  
  13/03/2019 : Le Parti socialiste lance ses propositions pour une Europe féministe - 08/03/2019  
  13/03/2019 : Le Parti socialiste fait du « bien manger » un enjeu majeur de notre société - 05/03/2019  
  13/03/2019 : La lettre d’Emmanuel Macron : des mots pour le dire, des actes pour se dédire - 05/03/2019  
  9/03/2019 : Tribune de l’Opposition « Attendez 15 ou 20 ans » ... et puis quoi encore ? - 03/2019  
  5/03/2019 : Le Parti socialiste saisit le CSA sur les atteintes au pluralisme - 25/02/2019  
  5/03/2019 : Algérie : le Parti socialiste solidaire des aspirations au changement - 04/03/2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET