Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Conseil départemental de la Meuse > Questions écrites, orales, voeux & interventions > Année 2007 > Séance du 15 novembre 2007

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Agenda de la semaine du 14 au 18 mai  
  Popularité 100 % : Dieue : carte du canton  
  Popularité 100 % : Bar-le-Duc 1 : les candidats et le canton  
  Popularité 100 % : Revigny - pour joindre les candidats  
  Popularité 100 % : Résultats du 1er tour (10 juin 2012) - nord meusien  
  Popularité 100 % : Les Conseillers départementaux du Groupe des Elus de Gauche - 04/2015  
     

Sur les services publics - JP - 15/11/2007

Vœu d’urgence déposé par Jean PICART séance plénière du Conseil général le 15 novembre 2007

Sur les services publics

La démolition des services publics s’accélère en Meuse comme partout en France.

Dernièrement, nous avons appris sans concertation préalable la suppression du poste de Directeur Départemental de la Poste, une décision de plus qui s’ajoute au démantèlement du service courrier.

C’est la suppression, sans concertation encore, du Tribunal d’Instance de St Mihiel et celle du Tribunal de Commerce de Verdun. A partir du 1er janvier 2009, les commerçants, les artisans, les chefs d’entreprises devront se rendre à Bar le Duc, avec un trajet de 220 km aller et retour pour les plus éloignés Montmédy ou Stenay. Je comprends l’indignation des chefs d’entreprises qui, selon certains, seraient victimes de représailles électorales après le scrutin législatif dans le nord meusien.

Ce sera demain la suppression de postes d’enseignants et de collèges, la suppression de postes dans certains services dans nos hôpitaux au nom de la T2A à 100%, au nom d’une calculette impitoyable.

C’est déjà la démolition de ce qui reste de la DDE et de services efficaces et utiles pour nos collectivités qui devront se tourner vers le privé. Déjà, on m’a tout récemment écrit que la DDE ne pourrait assurer certaines prestations aux communes faute d’un personnel suffisant.

Et je ne parle pas ici de la fusion police gendarmerie qui pourrait conduire à la suppression de brigades : bonjour les dégâts dans un département rural comme le nôtre. Je n’aborde pas ici, mais cela va sans dire, la responsabilité pleine et entière de l’Etat au nom de directives européennes que j’ai combattues à l’époque du référendum sur le traité européen et qui prônaient la disparition des services publics.

Il est grand temps d’exiger un arrêt de ces démantèlements la plupart du temps sans concertation.

Je formule le souhait d’une intervention énergique, unanime de l’assemblée départementale dans ce but.



  Derniers articles  
  4/01/2019 : Ensemble, rétablissons l’ISF ! Pour un referendum d’initiative partagée - 18/12/2018  
  21/12/2018 : Le Parti socialiste salue le Pacte mondial sur les migrations - 18 décembre 2018  
  17/12/2018 : COP24 : le strict minimum – et même moins – et une France aux abonnés absents - 16/12/2018  
  16/12/2018 : le Parti socialiste propose un autre plan ! - 12/12/2018  
  16/12/2018 : Les socialistes déposent une motion de censure contre le gouvernement - 11/12/2017  
  16/12/2018 : Déclaration universelle des droits de l’homme : 70 ans et une époque qui la met au défi - 10/12/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET