Articles > A lire > Energies

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Suppressions d’emplois dans le Pays d’ETAIN - JP - 30/03/2006  
  Popularité 98 % : le 22 juin 2006 : il n’y a pas dans cet hémicycle des courageux et des lâches  
  Popularité 98 % : le 23 juin 2006 : Le service public doit apporter les formations professionnelles  
  Popularité 97 % : Les statuts  
  Popularité 96 % : Organisation de la Fédération du Parti socialiste  
  Popularité 86 % : Meuse : carte des cantons  
     

Energie : l’épuisement des ressources

Pour Bernard Laponche,expert en politiques énergétiques, l’épuisement des ressources risque, à court terme, d’avoir un impact négatif sur la croissance : « Le développement économique et social ne peut être que freiné, voire rendu impossible, par l’insécurité énergétique (augmentation des prix, raréfaction des ressources à moyen terme...), la dégradation de l’environnement local (pollutions, accidents) et global (changement climatique). »

Selon l’ancien conseiller technique de Dominique Voynet, alors ministre de l’Environnement du gouvernement Jospin, dès aujourd’hui, « la question du pétrole est fondamentale. La montée des prix ruine les économies les plus fragiles. C’est un problème de sécurité énergétique, car les ressources ne sont pas réparties de manière équitable dans le monde. Il y a de véritables luttes d’influence pour la possession de produits pétroliers.

La hausse du prix du pétrole nuit à l’économie française, mais surtout aux économies en développement. »

Il est donc urgent de définir une véritable politique énergétique.

D’autant, observe Bernard Laponche que « la modification des conditions de consommation peut changer complètement la situation énergétique et la pression qu’elle exerce sur l’économie. Si vous avez une maison bien isolée, bien construite, vous pouvez diviser par deux, ou plus, la consommation d’énergie. »

En fait, « l’efficacité énergétique est une stratégie doublement gagnante. Les ressources financières qui auraient été consacrées par le consommateur ou la collectivité à l’approvisionnement énergétique peuvent être allouées à d’autres besoins, ce qui améliore également les conditions de la croissance économique : construction de logements, d’équipements d’éducation et de santé, développement des transports collectifs, etc. »

Pour illustrer cette stratégie fructueuse, l’expert se réfère par exemple à l’Angleterre où « une partie des moyens issus des économies d’énergie est consacrée à la réhabilitation de logements insalubres ». On peut ainsi réduire la facture énergétique tout en améliorant les conditions de vie.

Enfin, autre bénéfice, souligne Bernard Laponche : « Les investissements de maîtrise des consommations d’énergie sont créateurs d’activités et d’emplois : réhabilitation thermique des bâtiments, installation de transports collectifs, développement de l’expertise et du conseil, nouveaux matériaux de construction, etc. »



  Derniers articles  
  24/02/2018 : SYRIE : Urgence internationale : les lignes rouges sont franchies depuis trop longtemps - 20/02/2018  
  24/02/2018 : Asile-immigration : un projet de loi qui sacrifie la dignité ne peut être efficace ni équilibré - 24/02/2018  
  24/02/2018 : Tracer le sillon d’un modèle agricole qui concilie santé et environnement en assurant un juste revenu aux agriculteurs et à leurs familles - 24/02/2018  
  11/02/2018 : La Meuse abandonne sa ruralité - 01/2018  
  2/02/2018 : Logement : là encore, le gouvernement doit sortir du double langage - 30/01/2018  
  2/02/2018 : Le gouvernement doit sortir du double langage sur le #glyphosate - 28/01/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET