Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Ville de Bar-le-Duc > Jusqu’au 16 mars 2008 > Expression de l’opposition de gauche (1995-2008) dans le journal Bar info

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Est Républicain - 05/02/2008  
  Popularité 90 % : Fonds d’accompagnement du laboratoire de Bure - DL - 17/12/2009  
  Popularité 90 % : Meuse : carte des cantons  
  Popularité 48 % : Leur politique d’affaiblissement de l’Ecole publique - 26/08/2008  
  Popularité 48 % : Chômage en août 2008 : une forte hausse - 30/09/2008  
  Popularité 48 % : IUT : l’inquiétude générale - 10/12/2008  
     

Ils ont dit « ouverture » - novembre 2007

Ils ont dit « ouverture »

Le ton est donné par le Gouvernement et le patron de l’UMP. Au nom de la réconciliation des Français, la consigne vient d’être donnée pour engager l’ouverture aux municipales. Ils parlent même de « politique d’ouverture ». Ceci expliquant cela, la majorité municipale s’est mise au pas... Il suffit pour s’en convaincre de lire son article paru dans la chronique « tribune politique ouverte » du dernier mensuel Bar Infos. On y découvre des propos étonnants.

Alors même qu’elle vante les mérites de la mixité politique et de la diversité d’idées, elle déconsidère les opposants aux projets de réformes du gouvernement, incapables selon elle, de comprendre les enjeux.
Bien qu’appelant à l’ouverture, cette même majorité municipale continue à user du mépris et du mensonge à l’égard des élus d’opposition.

Contradictions ou dogmatisme ? Je m’interroge.

Péché d’orgueil :
En politique, l’ouverture consiste à « l’élargissement d’alliances, la recherche de soutiens dans de nouveaux secteurs de l’opinion » (Larousse). Pour s’engager en faveur d’une telle démarche, un préalable prévaut : le respect des partenaires. Il semble que ce ne soit pas le cas. Pour s’en convaincre, la conclusion de cet article est édifiante : l’ouverture n’est possible que dans la mesure où les candidats acceptent de « rendre à César ce qui lui appartient ». Avec un tel préliminaire, il reste peu de place à la diversité et surtout à la contribution des bonnes volontés. C’est davantage une invitation à rester chez soi.

L’ouverture est avant tout un état d’esprit :
C’est partager un même projet, les mêmes ambitions, une même vision de l’homme et du citoyen. L’ouverture, c’est accepter que la diversité s’exprime pleinement, au sein de nos institutions. C’est bon pour les Français que cette diversité existe encore et puisse agir pleinement.
C’est la raison pour laquelle cette majorité doit accepter qu’à 5 mois des élections municipales, cette diversité puisse se faire entendre. Le temps donné à la confrontation d’idées, de projets est essentiel à notre démocratie sous réserve qu’elle s’exerce dans la clarté, et le respect de ses adversaires.



  Derniers articles  
  4/01/2019 : Ensemble, rétablissons l’ISF ! Pour un referendum d’initiative partagée - 18/12/2018  
  21/12/2018 : Le Parti socialiste salue le Pacte mondial sur les migrations - 18 décembre 2018  
  17/12/2018 : COP24 : le strict minimum – et même moins – et une France aux abonnés absents - 16/12/2018  
  16/12/2018 : le Parti socialiste propose un autre plan ! - 12/12/2018  
  16/12/2018 : Les socialistes déposent une motion de censure contre le gouvernement - 11/12/2017  
  16/12/2018 : Déclaration universelle des droits de l’homme : 70 ans et une époque qui la met au défi - 10/12/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET