Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Conseil départemental de la Meuse > Tribune dans le journal Meuse 55

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Agenda de la semaine du 14 au 18 mai  
  Popularité 100 % : Dieue : carte du canton  
  Popularité 100 % : Bar-le-Duc 1 : les candidats et le canton  
  Popularité 100 % : Revigny - pour joindre les candidats  
  Popularité 100 % : Résultats du 1er tour (10 juin 2012) - nord meusien  
  Popularité 100 % : Les Conseillers départementaux du Groupe des Elus de Gauche - 04/2015  
     

La rentrée du Président du Conseil général devant la Presse - novembre-décembre 2007

Le Président du conseil général a profité de la rentrée pour dresser devant la presse locale un tour d’horizon des réussites meusiennes actuelles, quelques jours avant la séance publique de l’Assemblée départementale.

Sur la forme, cela ne nous choquerait pas si le procédé ne privait les conseillers généraux de tout débat en séance : le Président n’a même pas introduit la réunion par une déclaration de politique générale ! Nous avons une autre approche de la politique et d’un fonctionnement démocratique.

Sur le fond, si nous nous réjouissons des réussites meusiennes, nous pensons que pour avancer dans la réflexion et l’action, il faut aussi évoquer les difficultés.

En premier lieu, le succès du TGV : il ne faut pas masquer les ombres ! Le coût, les horaires, le nombre de trains rendent l’offre du service de transport ferroviaire moins bonne qu’auparavant, notamment pour la moitié sud du département. De plus, le programme routier, particulièrement dans le cadre de l’accompagnement de l’arrivée du TGV, n’est pas au rendez-vous.

Dans le domaine de l’emploi, malheureusement les mauvaises nouvelles prennent encore le pas sur les bonnes. L’effet promis de l’accompagnement économique du laboratoire de Bure se fait toujours attendre.

Nous n’avons aucune nouvelle du dossier récurrent de Madine.

Quant au cœur de métier du Conseil général, à savoir l’action sociale, le Président ne nous en dit pas un mot. Il est vrai que la photographie présentée par l’Observatoire national de l’action sociale décentralisée, comme les positions de l’Association des Départements de France, pointent de manière forte la hausse conséquente des charges qui plombent la capacité de gestion des départements.

Les différentes interventions du Président réclamant une juste péréquation nationale n’ont rencontré semble-t-il guère d’écho.



  Derniers articles  
  4/01/2019 : Ensemble, rétablissons l’ISF ! Pour un referendum d’initiative partagée - 18/12/2018  
  21/12/2018 : Le Parti socialiste salue le Pacte mondial sur les migrations - 18 décembre 2018  
  17/12/2018 : COP24 : le strict minimum – et même moins – et une France aux abonnés absents - 16/12/2018  
  16/12/2018 : le Parti socialiste propose un autre plan ! - 12/12/2018  
  16/12/2018 : Les socialistes déposent une motion de censure contre le gouvernement - 11/12/2017  
  16/12/2018 : Déclaration universelle des droits de l’homme : 70 ans et une époque qui la met au défi - 10/12/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET