Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Conseil départemental de la Meuse > Questions écrites, orales, voeux & interventions > Année 2006 > Séance du 21 décembre 2006

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Lettre ouverte de Noëlle Mangin à Mme Huraut (ancien Maire) - 02 avril 2008  
  Popularité 92 % : Le 17 mars 2006 : "Au rythme où l’on tue les journalistes en Irak,...  
  Popularité 70 % : Un budget pour les riches, un contre-budget pour tous - 18/10/2017  
  Popularité 70 % : François Hollande à Toulon - 18/08/2007  
  Popularité 70 % : AVIS AUX ALD ..... 10/06/2007  
  Popularité 70 % : Evolution du marché du travail - conjoncture lorraine fin décembre 2005  
     

Les lenteurs du chantier de reconstruction du collège d’Etain - JP - 21/12/2006

Vœu d’urgence déposée par Jean PICART séance plénière du Conseil général le 21 décembre 2006

Les lenteurs du chantier de reconstruction du collège d’Etain

Ainsi que je vous l’ai indiqué à de nombreuses reprises Monsieur le Président, je visite très fréquemment le chantier de reconstruction du collège Louise Michel à ETAIN.

Ce qui saute aux yeux, et je vous l’ai très souvent dit aussi, c’est que les lundis, jours de la réunion de chantier, le site déborde d’activité. Mais l’activité s’arrête là ; les autres jours le chantier est quasiment vide hormis l’entreprise chargée du gros œuvre aujourd’hui terminé.

Au fil des échanges avec différents chefs d’entreprises, je ressens un réel malaise : qui en est responsable ? SEBL, l’OPC, l’architecte ou les entreprises elles-mêmes ?

Rien ne s’oppose pourtant à ce que les entreprises de second œuvre se remettent au travail.

Quelles dispositions entendez-vous prendre Monsieur le Président pour recaler les choses afin que le chantier soit réellement terminé pour la date annoncée de juin 2007 ?

Une dernière remarque sur les murs gabion qui ne suscitent absolument pas l’enthousiasme local. Les murs gabion servent habituellement à protéger les berges des rivières, non pour venir en façade avec du grillage et des pierres ajourées. Pourquoi la demande de remplacement, formulée à l’origine, il y a trois ans et renouvelée il y a peu par le Président de la Codecom et moi-même ne reçoit-elle pas de suite favorable ? Qui s’y oppose ? N’est-il pas plus simple et surtout plus sécurisant de changer de formule avec des pierres collées en façade ?

Il y a des blocages.



  Derniers articles  
  10/11/2017 : COP 23 : une étape transitoire, un enjeu politique majeur - 06 novembre 2017  
  10/11/2017 : Vie associative : des paroles aux actes - 10/11/2017  
  10/11/2017 : La transition énergétique ne doit pas attendre - 07/11/2017  
  10/11/2017 : Contrats aidés : le gouvernement s’entête et décrète un plan social massif - 06/11/2017  
  9/11/2017 : Conseil départemental de la Meuse - 16 novembre 2017  
  9/11/2017 : Conseil départemental de la Meuse - 19 octobre 2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET