Articles > A lire > Retraites

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Cantons renouvelables en mars 2011 (et les candidats)  
  Popularité 100 % : Réunions publiques  
  Popularité 46 % : Bar-le-Duc 1 : rassemblement "La Meuse au Coeur"  
  Popularité 23 % : Economie réelle : Les propositions socialistes pour la filière automobile - 03/2009  
  Popularité 23 % : Déclaration de Laurent Wauquiez : les bénéficiaires du RSA ne sont pas des fainéants mais bien les victimes de sa politique - 09/05/2011  
  Popularité 23 % : Plan jeunes : tout ça pour ça - 29/09/2009  
     

Retraites : La règle d’or est la négociation - 11/09/2007

François Rebsamen : « La règle d’or est la négociation »
Quotidien : "le bien public" mardi 11 septembre 2007

Le maire de Dijon, François Rebsamen, est également le numéro 2 du PS. C’est à ce titre que nous lui avons demandé de réagir aux annonces gouvernementales sur les régimes spéciaux : « Le problème du financement du régime général des retraites est sans aucun doute l’un des grands sujets
sociaux que doit affronter notre pays.

A titre personnel je m’interroge sur la précipitation dont font preuve certains responsables politiques en affirmant sans détour, sans concertation a priori, que la solution passe par la suppression des régimes spéciaux. Peut-on poser le problème de cette manière ? Pour ma part, je pense que la suppression des régimes spéciaux porte en elle l’affaiblissement du régime général des retraites, et que l’on cherche à opposer une catégorie de salariés et de retraités que l’on veut faire passer pour des nantis à une autre qui regarde l’avenir avec anxiété ne me semble pas être la bonne méthode.

Les régimes spéciaux correspondent à une réalité de travail qu’ont connu bon nombre de salariés où l’exposition au risque le disputait à la pénibilité de la tâche. Ce sont les syndicats qui ont obtenu les régimes spéciaux, ce fut
sans doute l’un de leurs points d’honneur.

Bien sûr, les conditions de travail ont changé et dans la plupart des cas ont évolué positivement. Qui doit juger de l’opportunité d’une réforme ? Le gouvernement assurément, sans négliger les partenaires sociaux, syndicats et employeurs qui doivent effectivement se déterminer sur cette question branche par branche, et dans la concertation proposer les solutions qui permettront de trouver un équilibre social entre les régimes tendant à l’égalité pour les nouveaux entrants.

Pour l’aspect budgétaire, qui voudrait croire que la seule solution viendrait de cette nouvelle distribution ? Sans doute ceux qui veulent une nouvelle fois faire porter sur une seule catégorie d’hommes et de femmes le poids d’une solidarité qui incombe à notre société tout entière.

De ce point de vue le gouvernement s’est trouvé bien plus prompt à améliorer le sort des plus riches des Français en faisant porter sur ceux-là même qui sont concernés par les régimes de retraite, le poids de la solidarité nationale. Je l’affirme : la règle d’or est la négociation d’abord et la prise en compte de la pénibilité des conditions de travail pour l’ensemble des salariés. »



  Derniers articles  
  12/04/2019 : Cessez d’affaiblir l’école républicaine M. Blanquer ! - 28 mars 2019  
  12/04/2019 : Santé environnementale, l’Europe doit agir maintenant ! - 07/04/2019  
  12/04/2019 : Soudan : le Parti socialiste est solidaire du combat pacifique du peuple soudanais - 12/04/2019  
  12/04/2019 : Monsanto-Bayer condamné, interdisons le glyphosate sans attendre - 12/04/2019  
  12/04/2019 : Justice sociale, santé, climat : nos combats communs pour l’Europe  
  3/04/2019 : Tribune de l’Opposition « 04/2019 - "Beaucoup d’annonces et c’est tout !" - 04/2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET