Question orale par Daniel LHUILLIER

Au nom du groupe des élus de gauche

séance plénière du Conseil général

du 17 novembre 2005

 

L'accompagnement économique du Laboratoire de BURE

 

Président, vous nous informez régulièrement de vos démarches et rencontres au plus haut niveau concernant l'accompagnement économique du Laboratoire dans l'hypothèse d'une poursuite des recherches décidées par le Parlement en 2006.

Dans le cadre du Débat Public sur le sujet, nous avons été quelques-uns à participer à la réunion de Joinville, le 9 novembre dernier, dont le thème était centré sur cet accompagnement. Les propos des représentants des opérateurs présents, notamment AREVA, EDF, CEA, n'ont pas été pour nous rassurer, très peu de pistes ont été proposées.

Il ne faudrait pas que le Haut Comité créé à cette occasion soit un nouveau gadget pour masquer le vide.

Nous restons convaincus que seule une action volontariste des pouvoirs publics au plus haut niveau fera aboutir des projets. Nous ne sentons pas aujourd'hui cette volonté.

Quel est, Président, votre sentiment sur le sujet?

Qu'allez vous entreprendre pour que la réunion du Haut Comité prévue le 19 décembre prochain débouche sur des propositions concrètes, réalisables, pertinentes en terme d'activité ?